À VENIR

À la suite des expositions qui traitaient des violences extrêmes, de la guerre, Faux Mouvement reprend un cycle d’expositions interrogeant les problématiques du monde contemporain. Prenant acte des mutations liées à la crise climatique et à l’actuelle pandémie, il s’agit ici de faire évoluer les fonctions mêmes du centre d’art en permettant à

des acteurs sociaux d’interagir avec le secteur culturel.

Tout comme les expositions : Mémoires d’archives, Spirit of War, Sans tambour ni trompette, Le paysage après coup, Nous y sommes ! et Prends-en de la graine ! interrogent le monde contemporain et ouvrent un champ d’expériences nouvelles.

Deux expositions imaginées pour le centre d’art pendant le confinement de mars 2020 qui visent à relier les acteurs de la transition écologique et solidaire.

Par Yanina Isuani, artiste, commissaire d'exposition et coordinatrice à Faux Mouvement, Maryse Jeanguyot commissaire d'exposition et directrice du centre d’art, Patrick Nardin, artiste, professeur des universités et président de Faux Mouvement et Kathleen Meier, auteure photographe et chargée de recherches sur les expositions.

mercredi 05.01.22 - 15h00 
Présentation d’une rue comestible à Metz
suivi d’une visite sur place par l’association Oppidum 
durée 1h30 environ
 
samedi 08.01.22 - 15h00 - 16h00 
Rencontre avec l’artiste Morgane Britscher 1/2 
Regard sur un paysage. Entre terre...
 
samedi 15.01.22 - 15h00 - 16h00 
Rencontre avec l’artiste Morgane Britscher 2/2 
Regard sur un paysage. Et ciel…
 
mercredi 19.01.22 et samedi 22.01.22 - 15h00 à 17h00
AFEV Metz et La Dragonne nouveau tiers-lieu pédagogique à Metz Activité tout public autour de l’engagement. 
Découverte de l’AFEV, des projets Mentorat et du nouveau tiers-lieu.
 
samedi 29.01.22 - 14h30
Graoucoop (épicerie coopérative située à Metz)
Réunion d’accueil et d’informations animée par ses adhérentes.
«Salut ! 
Tu connais Graoucoop ? C’est notre nouvelle épicerie associative à Metz ! Ce lieu peut t’intéresser si :
- Tu aimes les projets coopératifs ? 
- Pour toi faire tes courses, c’est plus que remplir un caddy ?
Pour en savoir plus : viens à la réunion ! Nous te la présenterons et répondrons à toutes tes questions»

 

samedi 19.02.22 - 15h00 - 16h00

TROC de plantes 

Et si nous échangions nos plantes et boutures ?

Nous vous invitons à préparer vos boutures dès maintenant et venir nous retrouver en février pour un moment de partage.

Et tout au long de l'exposition...
- Atelier réparation vélo par Metz à vélo
 
- Un mercredi du mois de janvier
Atelier animé par les bénévoles du Centre de 
documentations et de ressources des Artisans
du monde 
 
- Table ronde autour de l’engagement de jeunes. 
Invités : Victor Noël, Lila-Brune Remy et Pablo Flye + jeune engagé à L’AFEV.
Modérateur.euse : Eric Tschudy (membre de l’association Metz en transition) et Yanina Isuani 
 
- Découverte des nouveaux projets de l’association Zerowaste Metz 
 
- Atelier dédié aux 15 – 25 ans par le Fablab Mdesign Metz
 
- Lorraine Nature Environnement, Nicolas CORREA 
Projets sur la gestion (ou plutôt non-gestion) de forêts sur des terrains militaires (et donc très riches en biodiversité car peu empruntées ou exploitées). 
 
- Janvier 2022
Installation L’offrande de Veronica Marcovich,2021
 
- Performance culinaire participative Mon comestible de Kim Detraux 
 
...

Exposition
à partir de mai 2022

Prends-en de la graine!

Prends-en de la graine ! interroge le monde contemporain et ouvre un champ d’expériences nouvelles. La graine est ici un élément symbolique, une microparticule, contenant en elle même la complexité du monde. Elle participe à la fois de questions écologiques, économiques, politiques, et se trouve à la base de mutations essentielles du monde contemporain. En particulier c’est l’idée même de « nature »

qu’elle est en capacité de questionner. Comment les artistes contemporains sont en mesure de réagir aux phénomènes qui apparaissent ici ? Comment prennent-ils en compte aussi bien l’idée de nature et celle de la culture au sens économique du terme ?

 

« La graine contient en elle le germe de la vie et de sa perpétuité. Donné par la nature, elle est la générosité même. La graine germe, développe son appareil végétatif et sa

croissance, fleurit, elle est pollinisée et fructifie. Ainsi celle du départ se trouve démultipliée, bien souvent, en centaines d’autres graines et ainsi à l’infini.

Cette merveilleuse générosité présente dans la nature, a été en grande partie stoppée par la main de l’homme, sous prétexte du ‘progrès’, et pour une ‘amélioration de ses fruits’.

Cette homogénéisation permettait un transport de fruits et de légumes plus facilement, ceux-ci étant de plus en plus résistants et ayant un même calibre opérant ainsi une

‘sélection’. Ce système arrive aujourd'hui à son paroxysme avec le développement massif des monocultures OGM pour nourrir les animaux qui nous nourrirons ensuite et avec la déforestation massive qu’il engendre et la mortification des terres à coups de pesticides et de monocultures. De plus, contrairement à la graine que nous trouvons dans la nature,

celle du ‘progrès’ produit des graines hybrides ! Les agriculteurs pris dans cet engrenage deviennent non seulement dépendants financièrement des ‘semenciers’, mais ils tuent la terre et se rendent malades avec les pesticides…des cycles vertueux devenus moribonds…

 

La semence paysanne est pour l’homme celle qui peut assurer son alimentation, sa santé, son autonomie alimentaire et celle des générations futures tout en gardant la biodiversité. Ce potentiel d’abondance et de biodiversité latent dans la graine peut germer si les citoyens se réapproprient ce capital de l’humanité.

 

Face à la vitesse du réchauffement climatique et la pandémie de Covid-19, la crise systémique que nous vivons nous pousse, plus que jamais, à aller vers l’essentiel.

L’exposition Prends-en de la graine! est une invitation à renouer avec Pachamama, à réfléchir à la semence et à ses dangers, à prendre conscience de ses enjeux et ainsi participer à la réappropriation de ce capital vital présent dans les semences et enfin agir, directement ou indirectement , sur nos libertés fondamentales ».

 

Yanina Isuani, Metz, octobre 2020