Juliette Brouet

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

À perte de vue, 2020. Vidéo-projection, durée 1’52, N/B.

Je fais des paysages de ce que j’éprouve. Comme le dit si justement l’écrivain Fernando Pessoa dans Le livre de l’intranquillité, je questionne la perception du spectateur à travers une succession saturée de traits qui rappellent un paysage mouvant. Cette narration abstraite laisse finalement apparaître un oiseau, métaphore d’un dessin en pleine mutation.